Réflexions pédagogiques

 

Tous les jouets choisis à «La Grande Ourse, jouets pour la Vie » le sont dans la perspective que l’enfant est en constante activité de connaissance. Sa rencontre avec son jouet, c’est sa rencontre avec le monde, avec la matière de la Nature, qu’il apprend ainsi à connaître.

 

Ce processus de connaissance est en perpétuelle métamorphose pendant l’enfance, certes, mais tout au long de la vie aussi. Rudolf Steiner, philosophe et pédagogue du début du XXème siècle, a offert au monde une pédagogie imprégnée de la conscience de cette métamorphose dans tous les détails de la vie scolaire des enfants. Cette pédagogie s’appelle la pédagogie Waldorf.

 

De mes 19 années d’enseignement à l’école Rudolf Steiner de Montréal, il me reste un profond sentiment de gratitude pour tout ce que j’ai pu y apprendre sur la nature de la vie intérieure du petit enfant, tant par mes lectures, par mes collègues que par les enfants eux-mêmes. Cette connaissance non seulement nous remplit d’amour pour tous les enfants du monde mais nous donne des ailes pour accomplir tous les efforts nécessaires pour leur saine croissance.

 

Comme les pétales colorées rendent la rose visible alors qu’avant, elle n’était que feuilles et racines, maintenant, par «La Grande Ourse, jouets pour la Vie », je rends visible dans la matière la beauté et la vérité de cette impulsion qui m’a animée toutes ces années.

Quelques fruits se détachent de l’arbuste sous forme de réflexions écrites dont vous trouverez les thèmes sur les onglets en haut, à votre gauche.

  1. Le jeu libre
  2. Développement des sens
  3. Le jouet
  4. Une pensée pour les tout petits

 

Marguerite Doray